loi Pinel 2018

Loi Pinel : investir et défiscaliser dans l'immobilier

Le dispositif de défiscalisation immobilière Pinel a été conçu pour stimuler la construction de logements à vocation locative dans les zones de France où le besoin est le plus grand pour ce type de logement. Pour les contribuables, un investissement Pinel est synonyme de réduction d'impôts.
Le fonctionnement de l'investissement locatif est le fait d'acheter pour louer et a été conçu lors des lois de défiscalisation précédentes : la loi Duflot et la loi Scellier. Consultez un exemple chiffré de la loi Pinel afin de bien en comprendre son principe de fonctionnement et comment il est éventuellement possible d'investir sans apport grâce à ce dispositif de défiscalisation et les revenus locatifs perçus durant la période de location du logement.

Les avantages du dispositif Pinel

dispositif Pinel
Le dispositif Pinel

Si l'investisseur respecte les plafonds de loyers et les plafonds de ressources des locataires, il aura alors accès à l'avantage fiscale développé par la ministre du logement Sylvia Pinel.
Les appartements Pinel sont construits dans des zones tendues d'un point de vue locatif et sont destinés à des personnes n'ayant pas accès au logement social.

La réduction d'impôt est calculée sur la base du prix de revient, avec une limite maximale de 5 500 euros par mètre carré de surface habitable, de logement ou de logement, dans la limite maximale, ou 95% des actions de la FPI. Pouvoir dépasser 300 000 euros en général pour chaque contribuable et pour le même exercice. Le prix de revient se réfère au prix d'achat ainsi qu'aux coûts liés à l'acquisition: frais de documentation, commissions versées aux intermédiaires, taxe sur la valeur ajoutée, droits d'enregistrement éventuels et taxe foncière.